Terre de Cromagnon

Tursac

Tursac (24620) est une commune française de 338 habitants en 2012, localisée dans le département de la Dordogne en région Aquitaine. Avec sa superficie de 17.71 km², Tursac a une densité de 19 habitants au km². Il est rattaché au canton de Saint-Cyprien dépendant de l’arrondissement de Sarlat. Si vous êtes né dans cette commune et que pour faire votre demande d’acte de naissance à Tursac (24620), il est possible de le faire sur internet.

Tursac fait partie des 14 communes de la Communauté des communes de Cro-Magnon, dans le département de la Dordogne en région Aquitaine. Le château de Marzac qui date du XVème siècle est l’un des monuments historiques incontournables de Tursac. Tout comme « Préhistoparc » qui est un parc présentant des scènes de la vie des hommes préhistoriques. L’Abri de la Madeleine est un village troglodytique ouvert aux visites, tout comme la maison forte de Reignac qui est le dernier château incrusté dans la falaise intact de France.

La Maison forte de Reignac est le dernier château-falaise intact de France a été occupé dans la préhistoire. Il est aujourd’hui possible d’en visiter une partie. L’Eglise fortifiée au centre du village vaut aussi le détour. La Chappelle de Fonpeyrine possède une source miraculeuse qui a été un lieu de pèlerinage important. Plusieurs randonnées et activités touristiques ont été mises en place à Tursac.

Savignac-de-Miremont

Localisée entre la commune de Journiac et celle de Manaurie, la commune Savignac-de-Miremont (24260) s’étend sur 762 ha à flanc de colline, avec une population de 174 âmes selon le recensement de 2012. Son nom d’origine est d’origine occitan comme c’est le cas de la plupart des noms des bourgs de la Communauté des communes de Cro-Magnon dont elle fait partie depuis décembre 2000.

Tout comme ses voisines, Savignac-de-Miremont se caractérise par son gisement préhistorique. Le Gisement de la Ferrassie fut découvert en 1896. Les experts estiment que les sépultures néandertaliennes qui contenaient en tout 8 squelettes ont plus de 100 000 ans. Il s’agit d’un site incontournable de Savignac-de-Miremont. En outre, son Eglise du 12ème siècle est ouvert au public tout comme le viaduc de Souffron.

Dépendant de l’arrondissement de Sarlat, la principale activité de Savignac-de-Miremont est donc aujourd’hui le tourisme. Il est possible de participer à plusieurs randonnées dans la fameuse « boucle de Ferrassie » qui a été réaménagée par le Pôle International de la Préhistoire. Cette boucle sera intégrée dans le cadre des « Chemins de la Préhistoire » dont fait partie le Gisement de la Ferrassie. Vous avez besoin de faire une demande d’acte de naissance à Savignac-de-Miremont (24260), il vous est possible de le faire via internet.

Saint-Felix-de-Reillac-et-Mortemart

Saint-Felix-de-Reillac-et-Mortemart ou Saint-Felix-de-Reilhac-et-Mortemart(24260) est une commune française du département de la Dordogne en région Aquitaine. Elle s’étend sur 20.31km² environ au Nord de la commune de Journiac. Elle est localisée entre 130 et 267 mètres d’altitude. Contrairement à ses voisines, elle n’est traversée par aucun cours d’eau.

L’année 1827 est une date clé dans l’histoire de la Saint-Felix-de-Reillac-et-Mortemart puisque cette année-là, la commune de Mortemart et celle de Saint-Felix-de-Reillac fusionnent. Il s’agit plus exactement d’une fusion entre deux paroisses, ordonnée par le roi. Elle fait partie de la Communauté de communes de Cro-Magnon depuis décembre 2000. De ce fait, il est aussi possible d’aller sur internet pour faire une demande d’acte de naissance à la mairie de Saint-Felix-de-Reillac-et-Mortemart (24260).

Mortemart est une ancienne commanderie occupée par des moines soldats  au XIIème siècle. Depuis quelques années, le tourisme est devenu une activité centrale pour Saint-Felix-de-Reillac-et-Mortemart. Les visiteurs peuvent en effet venir visiter et découvrir les nombreuses richesses culturelles ainsi que le patrimoine de la région dont le golf de la Marterie, l’élevage de sangliers de Mortemart ou encore le parc animalier « Jacquou Parc ». Il ne faut pas oublier que la commune abrite cependant deux Eglises (L’Eglise Saint Jean et l’Eglise Saint-Felix) qui ont été restaurées et qui sont ouvertes au public pendant l’été. On peut voir dans l’Eglise Saint-Felix deux jolies statues représentants Saint Joseph et Saint Laurent qui sont les Saint-Patrons de la commune.

Saint-Cirq

Cette commune du département de la Dordogne en région Aquitaine a intégré la Communauté des communes de Cro-Magnon en 2000. Elle dépend aujourd’hui du canton de la Vallée de l’Homme. On la localise au Nord de la commune de Campagne et au sud-ouest de Manaurie.

Nichée au fond d’un petit vallon de 596 ha, Saint-Cirq (24260) est une commune de 126 habitants. Sur la carte, on le repère au Nord de la commune de Campagne, sur la rive droite de la Vézère. Saint-Cirq offre un paysage peu commun car elle est plaquée contre le versant d’une grande falaise. La mairie de Saint-Cirq permet aux natifs de la commune de faire leur demande d’acte de naissance en ligne.

La falaise en question abrite une grotte préhistorique appelée aussi Grotte du Sorcier ou Grotte de Saint-Cirq. Elle fut découverte en 1951. On peut y voir des dizaines de gravures datant du Magdalénien soit environ 13 000 ans représentant des figures humaines.

On peut y visiter aussi un château-fort du XVIIème siècle qui vaut le détour (le château-fort de Pech-Saint-Sourd) ainsi que 2 manoirs familiaux (celui des Clauzel et celui des Faures). Il est aussi possible d’y visiter la Maison forte de Clauzel. Quelques forêts environnantes feront le bonheur des chasseurs et des cueilleurs de champignons.

Saint-Chamassy

La commune de Saint-Chamassy (24260) possède un intérêt historique important en raison de sa situation géographique. En effet, elle est localisée dans une grande vallée entre la Dordogne et de la Vézère, qui est une zone qui abrite de nombreux trésors du passé.

Découverte lors d’une fouille en 1883, les dolmens en grès rouge ont été très bien conservés, le long du chemin qui mène au roc de Cayre. Elle a su aussi préserver son authenticité grâce à la conservation de plusieurs édifices nobles. On compte parmi eux, le château de la Batut (XVème), le château de Falgueyrac (XVIIème), le Manoir de Perdigat (XVème), le Manoir du Marais, le Manoir de la Queyzie, le Manoir de Saint-Chamassy et le Manoir de Verliac.

Située au sud de Bugue, Saint-Chamassy qui s’étend sur environ 1560 ha, est une commune d’à peine 533 habitants. Elle est rattachée au canton de Limeuil jusqu’en 1975. Fin 2000, elle intègre la Communauté de communes de Cro-Magnon au même titre que 13 autres communes du département de la Dordogne en région Aquitaine.

Plusieurs activités touristiques ont été mises en place à Saint-Chamassy afin de redynamiser la vie de la commune. On distingue par exemple la création d’un parc de loisirs, « Les Etangs du Bos ». Plusieurs itinéraires de randonnées sont aussi prévus dont la fameuse « Boucle du Dolmen ». Vous habitez loin, pourtant vous êtes natif de la région et vous avez besoin de faire une demande d’acte de naissance à Saint-Chamassy ? Faites le en ligne.

Saint-Avit-de-Vialard

Saint-Avit-de-Vialard(24260) est une commune française du département de la Dordogne, en région Aquitaine, située dans la partie ouest du Périgord Noir. On la localise plus précisément, à 5km au nord-ouest de Bugue.

Petite commune d’à peine 845 ha, Saint-Avit-de-Vialard (24260) est composée d’un faubourg et de plusieurs hameaux dispersés. L’agriculture est l’activité principale des 126 habitants de la commune. D’ailleurs le paysage agricole et les forêts dominent. Grâce à l’équipement en matériel information et connexion internet des mairies de moins de 10 000 habitants, il devient facile de faire une demande d’acte de naissance à Saint-Avit-de-Vialard, en allant sur le site officiel.

Rattachée au canton de Bugue jusqu’en 1795, elle fait partie de la Communauté des communes de Cro-Magnon depuis 2000. Elle est aussi rattachée administrativement à l’arrondissement de Sarlat et toutes les affaires judiciaires dépendent entièrement du Tribunal de grande instance de cette dernière.

On peut visiter l’Eglise Saint-Avit qui est de style roman et qui date du XIIème siècle. Contrairement à ces prestigieuses voisines, Saint-Avit-de-Vialard ne possède pas de sites préhistoriques ou autres.

Mais l’attraction la plus surprenant se met en place durant les vacances d’été car la population de ce calme village est multipliée par 10 notamment grâce à plusieurs projets de développement de complexe touristique dans la région. Plusieurs monuments et patrimoines traditionnels font ainsi l’objet de multiples attentions comme le lavoir et la fontaine en cours de restauration.

Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac

La commune de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac (24580) est située à égal distance de Montignac à l’ouest et de Bugue au nord-est. Elle est traversée par le Vimont et la Manaurie. Avec plus de 60 km² de superficie, Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac est la 3ème plus grande commune du département de la Dordogne en région Aquitaine. De ce fait, elle est traversée par les routes départementales 6. 31 et 32.

Située entre 116 et 304 mètres d’altitude, Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac abritait 1574 habitants en 2012. Entre 1793 et 1801, le bourg fut chef-lieu de canton. Sachez qu’il est très simple de faire une demande d’acte de naissance à Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac (24580). Il suffit de vous rendre sur la toile.

En 1900, l’Eglise Saint-Germain de Paris, édifice de style roman est classé monument historique. Durant la Seconde Guerre Mondiale, Rouffignac fut presque entièrement détruite par les bombardements. Elle a même été incendiée par les nazies la nuit du 31 mars 1944. Le 1er janvier 1973 est une autre date importante puisque c’est à partir de cette année-là, la commune de Saint-Cermin-de Reillac et la commune de Rouffignac fusionnent.

Le bourg de Rouffignac recèle de nombreuses grottes notamment dus à sa configuration géologique. C’est le cas par exemple de la Grotte de Rouffignac qui offre des gravures et peintures rupestres vieux de plus de 13 000 ans représentants essentiellement des animaux (rhinocéros, chevaux, bisons, mammouths).

Mauzens-et-Miremont

Avec 324 habitants sur une surface totale de 20.57 km², Mauzens-et-Miremont(24260) a une densité de 16 habitats au km². Ils sont essentiellement regroupés dans la zone municipale de la commune où se trouve la mairie (demandez votre acte de naissance à Mauzens-et-Miremonten ligne). Elle est rattachée administrativement et judiciairement à l’arrondissement de Sarlat dans la Communauté des communes de Cro-Magnon, département de la Dordogne en région Aquitaine.

Le village perché sur une colline,est situé environ à 10 km au nord-ouest des Eyzies et à 25 km au sud-est de Périgueux. Les communes limitrophes sont Fleurac à l’est et Journiacau sud-ouest. Traversée par la 45ème parallèle, la commune de Mauzens-et-Miremont est arrosée aussi par la Manaurie, un petit affluent de la Vézère.

Mauzens-et-Miremont possèdent plusieurs vestiges datant de la période néolithique et préhistorique comme le Gisement de la Faurelie ou encore le polissoir mais ces derniers sont aujourd’hui des propriétés privées fermées au visite. Cependant, il est toujours possible de faire un détour par les nombreux monuments historiques de la commune dont les ruines du château de Miremont avec son donjon féodal et ses remparts ou encore le viaduc de Souffron.

Michel et Geneviève Dieras sont des personnages clés de la commune de Mauzns-et-Miremont. Pour avoir sauvé une famille juive durant la seconde guerre mondiale, ils ont reçu le titre de Juste parmi les nations.

Manaurie

Manaurie (24620) est membre de la Communauté des communes de Cro-Magnon depuis fin 2000. Cette petite ville du département de la Dordogne en région Aquitaine est localisée dans le Périgord Noir. Comme sa voisine Fleurac au Nord, elle est arrosée par un petit ruisseau du même nom.

En raison de sa situation géographique, la commune de Manaurie se trouve à l’intersection des routes départementales 31 et 47. Elle est aussi traversée par la ligne ferroviaire Périgneux-Agen. Mais toutes les demandes d’acte de naissance à la mairie de Manaurie (24620) peuvent être faites en ligne.

La présence d’une Eglise d’architecture romane indique que la commune a déjà été habitée au Moyen-Age. Pourtant, le nom de Manaurie n’apparaît dans les écrits que vers la fin du XIVème siècle. Lors du recensement en 2012, on dénombrait à Manaurie 154 âmes. Même réparties sur presque 100 ha, la commune avait la plus faible densité de population au km² de la Communauté (15 habitants par km²).

Toutefois, Manaurie abritait de nombreux monuments historiques : le château Rocaudou (XVème), le château Lortal (XVIIème), le château de Cap del Roc (fin XIXème). Manaurie possède aussi une grotte naturelle qu’on appelle aussi la grotte Carpe Diem où l’on peut voir des concrétions naturelles colorées. Mais malheureusement, cette grotte est fermée au public.

Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil

Commune française du département de la Dordogne en région Aquitaine, les Eyzies-de-Tayac-Sireuil (24620) a intégré la communauté des communes de Cro-Magnon fin 2000. Située entre Tursac au Nord et Saint Cyprien Meyrals au Sud, le bourg est plus particulièrement localisé sur le confluent de la Vézère et de la Beune.

On compte 822Eyzicois et Eyzicoises éparpillés sur une superficie de 3744ha. La densité de la population de la commune d’Eyzies-de-Tayac-Sireuil n’a cessé de décroître au cours du siècle dernier. Vous avez peut être besoin de faire une demande d’acte de naissance à les Eyzies-de-Tayac-Sireuil ? Sachez que vous avez la possibilité de le faire sur internet.

De nombreuses grottes et sites archéologiques ont été découverts autour de la commune. La grotte de Font-de-Gaume où l’on peut admirer plus de 200 gravures et peintures polychromes date de cette période. C’est aussi le cas de la grotte de Combarelles, la grotte de la Mouthe et la grotte de Bernifal. On peut citer aussi le gisement de la Micoque qui est un site incontournable. Dans les nombreux abris naturels comme l’abri Armand Chadourne, l’abri Audi, l’abri de Cro-Magnon, l’abri Pataud, on peut retrouver de nombreuses traces de leur activité (cendre de foyers, ossements, ustensiles, outils, armes, poteries, motifs décoratifs…). Un grand nombre de ces sites ont été classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil est surtout connue pour la découverte du crâne de l’homme de Cro-Magnon.

Pages :12